Partir à la découverte des Calanques de Marseille Cassis

sport-ladders360.fr__-Partir à la découverte des Calanques de Marseille Cassis

Les Calanques font partie des merveilles de Marseille. Celles qui se trouvent dans la partie Sud de la ville, plus précisément dernière les massifs de Marseilleveyre et du Puget sont les plus belles. Partant de Marseille vers Cassis, voici les différentes calanques rencontrées au cours des visites.

De la petite Mounine au profond Morgiou

En commençant la visite des Calanques de Marseille Cassis, la première rencontrée en cours de route est la petite calanque de la Mounine. Elle se situe à cheval du col du sémaphore et de la calanque de Marseilleveyre. Les poissons, les oursins et les coquillages font partie du décor quotidien des lieux. En continuant la route, la calanque de Marseilleveyre avec sa plage de sable et de galet se dévoile. Le nom de cette beauté de la nature des Calanques de Marseille Cassis se justifie par sa situation. Elle s’enracine en effet au pied du haut Marseileveyre. Les figuiers de barbarie, les aloès et les plantes grasses constituent les verdures rencontrées. Ensuite, la prochaine calanque tire son nom des immenses blocs de pierre tomés à la mer formant l’environnement local. Ils sont considérés comme des agglos ou des parpaings signifiant dans la région, queyrons, d’où l’appellation calanque des Queyrons. Entre cette dernière et la calanque de L’Escu se trouve la reposante calanque de Podestat.  Ses petites falaises enclavées cachent une plage de galets et une petite grotte sur le côté ouest, au bout des roches en avançant vers la mer. Ceux qui sont fanatiques des sensations fortes peuvent continuer la visite des Calanques de Marseille Cassis par la corniche du Pêcheur et découvrir la calanque de l’Escu.  Ceux qui préfèrent les sentiers plus accessibles peuvent passer par le couloir des Walkyrie, se trouvant entre les falaises et la mer. L’Escu fait ensuite place à la profonde calanque de Morgiou et son escalier taillé dans la roche en honneur au roi Louis XIII.

De Sugiton au port de Port-miou

À partir de Sugiton, les hautes falaises dominent l’environnement. Sugiton des Calanques de Marseille Cassis est idéale pour admirer tout en face, le Torpilleur, une île ressemblant grandement à un navire militaire. Au pied des hauteurs, des pierres plates tombées des élévations agrémentent la mer. À la calanque de St Jean de Dieu, plus connue sous le nom Œil de verre est spécialement appréciés des randonneurs et des escaladeurs avertis. C’est d’ailleurs au dessus de cette calanque que se trouve le célèbre Val vierge. Mais la calanque la plus difficilement accessible de l’ensemble est sans doute la calanque de Devenson. À plus de 200 mètres, ses hautes falaises surplombent la mer. Les kayakistes confirmés se font aussi une joie de dévaler les lieux. Pour prendre par ses propres moyens une carte postale souvenir des Calanques de Marseille Cassis, il ne faut pas rater la calanque de l’Eissadon, posant en maître sur la Méditerranée. Pour visiter la fameuse Grotte Terrestre, la calanque de l’Oule est le lieu de destination. Par contre, pour nager avec des sangliers la calanque d’En-vau est l’adresse exacte. Depuis son Belvédère, les points de vues panoramiques sont à découvrir sans conteste. Passant par la calanque de Port-pin pour arriver à la calanque de Port-miou, il n’est nullement besoin de sortir du port pour apprécier cette merveille naturel. Les curieux peuvent aussi visiter l’ancienne carrière de fabrication de chaux de Solvay.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *