SCPI et OPCI, deux options avantageuses pour son investissement immobilier

investir-scpi

Pour réussir et tirer profit de son investissement immobilier, on doit d’abord bien comprendre le fonctionnement des actifs à investir. Pour ce faire, on peut choisir entre le SCPI et l’OPCI. Cet article vous explique les principes de ces deux actifs.

 

Comment fonctionne l’OPCI ?

 

D’après https://scpi-opci.net/, l’Organisme de Placement Collectif Immobilier ou OPCI se définit est une sorte de placement collectif connu sous le nom de « pierrepapier ». A priori, son cadre juridique est apparenté à l’OPCVM ou placements collectifs à valeur immobilière. Deux types de sociétés forment l’OPCI : la FCP et le SIVAC. Ces sociétés peuvent soit suivre un régime de placement à capital variable, soit fixer un régime régulier avec un fonds de placement initial. L’OPCI est mené par une société ou une entreprise collective homologuée par l’AMF. Un actif placé dans un OPCI peut donc être un bien immobilier, des obligations, des OPCVM ou des actions à taux fixe ou variable. Pour le cas d’un OPCI à valeur variable, les actifs de nature non immobiliers doivent représenter en tout plus de 51 % du montant du capital et environ 85 % des biens les plus-values sont à distribuer. Pour le cas des OPCI avec un fonds de placement immobilier, les actionnaires placent souvent leurs investissements dans des biens concrets comme les immeubles, les bureaux ou les magasins. Avec le FPI, on doit attribuer plus de 85 % des bénéfices.

 

Comment fonctionne une SCPI ?

 

Une Société Civile de Placement Immobilier ou SPCI est plutôt un type de placement immobilier locatif qui s’étale sur le long terme. En investissant dans une SCPI, un investisseur obtient des revenus en proportion avec les capitaux qu’il a engagés dans le fonctionnement de la société. À tout moment, il est libre de mettre ses actions en vente même si la société de gestion ne promet aucune garantie de liquidité de ces dernières. À la différence de l’OPCI, le SCPI s’occupe uniquement des placements de natures immobiliers comme les résidences hôtelières, les bureaux, les magasins, les écoles, les établissements sanitaires… La SCPI vous promet un affranchissement des différentes contraintes de gestion : mise en location, collecte de loyers, assurances, entretien de locaux, formalités administratives, fiscalité… Tout comme l’OPCI, la SCPI doit aussi être dirigée par une société accréditée par l’AMF.

 

Qu’il s’agisse d’OPCI ou de SCPI, tout le monde peut investir dans l’immobilier (même à crédit) en respectant la somme minimum acceptée et les dispositifs particuliers qui régissent ces deux actifs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *